12h53. Au début était une sorte de mini-musée.



14h00. Les portes s’ouvrent, les premiers arrivés inaugurent.



14h01. De l’autre côté du mur, on est un peu cachés. Ça a déjà commencé à basculer.



Sur la droite, une des deux «Îles à gratter» de Bonnefrite et Marion Pinaffo. Au fond un papier peint de Raphaël Garnier.



14h29.



Certains outils spéciaux (pinceaux, rouleaux ou craies attachés à des manches) ont amené des écritures étonnantes. Et beaucoup de plaisir.



15h45. Que serait une MJC sans son babyfoot?



16h10. Après deux heures d’atelier, Malraux est de plus en plus dubitatif.



16h11. Et il reste encore deux heures devant nous!



Basquiat remix version MJC Beaubourg.



17h36. La fin de l’atelier approche, on commence à «arrêter» certains mur, on les recouvre en partie de blanc (papier et/ou peinture), seulement quelques bouts de l’œuvre collective sont conservés. On prépare la prochaine séance, besoin de place pour les futur-e-s auteur-e-s. Peut-être allons-nous aussi essayer des variantes pour la règle du jeu (outils limités, demande plus précise…)?



Spécial dédicace à Suzanne & Lutz (Wolfgang Tillmans).