Petite escapade solo en scooter entre Mamelles et Point E, sieste, grande escapade hors de Dakar avec Yann, en moto direction Saly, la nuit tombante, embouteillages, dos d’âne, une bière à l'hôtel, Thomas complète l’équipe, quelques km en 4x4, un festival Vieilles Pirogues, grand groupe de tambours, nourriture magique, dancehall, deux jus de gingembre, Touré Kunda en live, grosse aventure kaléidoscopique loin loin loin, les deux pieds dans le sable sénégalais, la danse jusqu'à la fin du DJ set, derniers à partir, taxi épave, barrage de tristes flics véreux, nuit courte, lendemain tout doux café coca café huitres lagune et retour à moto dans Dakar, samedi soir on repart, bon rhum, délicieuses linguines all'arrabbiata, Dakar Music Festival, le live tonitruant de Sahad and The Nataal Patchwork, un DJ set house bon marché pour poursuivre la danse avec les palmiers, les corps noirs et les corps blancs, quelques rares mélanges, au pied du dingo Monument de la Renaissance Africaine, petite colline balayée par le vent, grosse nuit, dimanche footing, étirements, brunch, rdv à 15h à la boutique de disque du mythique Dread Amala, on le suit dans le petit studio de Dakar FM, le grand bâtiment quasi-abandonné de la RTF, 16h-18h c'est Reggae Massive l'émission bonnarde d'Amala, retour tranquille au bercail pour une soirée pizza-film avec les voisines, Almodovar n'a rien à faire au Sénégal et pourtant, La Ley del Deseo pour terminer ce weekend fou.