Comme un clin d’œil, pour les lendemains d’anniversaire avec Julie et des requiem du Boléro, pour les grands films d’amour avec Manu et les ami·es de Cunlhat, pour les folles danses étoilées sur les toits de Marseille avec Abi, Julien et Alice, pour les retrouvailles dans la Brousse de Chirols avec moults sourires dont un Indien de Brest, pour les froids dimanches parisiens à écouter les disques de Yann sous les pentes, pour les samedis matins avec pantoufles, France Musique et Alexis, pour Jean Zammit le doux cavalier de la Shell et d’une époque qui se tourne, pour les boums débordant d’ivresse et de guirlandes à Manifesten, pour les Belges que je n’ai pas vu depuis longtemps contrairement à Alex de St-Julien-Molin-Molette, pour cet automne qui ressemblait trop à un hiver.
Zammix 1911 - Vie / Mort / Vie
Allez ciao, c’est l’heure où je me casse marcher dans un climat tropical.