Contributions dessinées à la presse de qualité : couverture du CQFD n°166 + double page dans Panthère Première n°2



Ça y est, on a enfin dessiné une couverture pour le légendaire CQFD, n°166! Journal de mauvais garçons fabriqué rue Consolat à Marseille (et comptant des contributeurs·trices bien au-delà), un mensuel qui parait en presse partout sur l'hexagone, archi-indé-qui-lâche-rien, qui peut aussi se montrer curieux et drôle, avec une maquette et une ligne éditoriale se bonifiant avec l’âge… (on pourrait même dire qu’ils ont fait un super mercato en recrutant quelques zozos de grands talents après la liquidation d’Article11…). Un coucou au passage aux brillants Baptiste Alchourroun, Vincent Croguennec, Hector de la Vallée et Jérémy Boulard le Fur qui sont devenus des dessinateurs réguliers de CQFD, quel plaisir de les croiser dans les pages de ce canard d’enragé·es! Et dans ce n°166 il y a même un papier de Frantz d’Espaces Possibles! Décidément, les copains sont partout.



Pour les Marseillais·es vous pouvez croiser l'équipe à Manifesten chaque mois pour la sortie du nouvel opus… et pour les Brestois·es, CQFD déboule le 9 juin à L’Avenir (rue Bugeaud) pour fêter ses 15 ans à l’autre bout de la France! Il y aura des débats et des concerts et des boissons alcoolisées et des gens qui fument des roulés non stop, ça risque du durer toute la journée cette histoire.



Deuxième publicité éhontée pour les copines de Panthère Première qui viennent de lancer leur second numéro, avec toujours une maquette qui déboite signée Félicité Landrivon, Jeanne Gangloff et Éléonore Jasseny et des papiers bien attirants — ligne éditoriale aussi simple à décrire que les papiers sont bons à lire! —, avec entre autres un dossier « Héritage et inégalités de patrimoine » qu’on attendait avec impatience. On a signé la mise en forme d’un schéma dans ledit dossier…
Panthère Première est diffusée dans les bonnes librairies, comme l’Hydre qui vient d’ouvrir rue St-Savournin (à Marseille toujours) — avec un aménagement classieux dessiné, construit et installé par les champion·es d’ETC.



C’est évidemment plus la peine de demander quand est-ce qu'on ressortira un numéro d’Article11, mais pour qui veut savoir ce que font maintenant ses pimpant·es rédacteurs·trices, il vous suffit de lire les publications ci-dessus.

Panthère Première

Dans la galaxie des revues politiques indés, se prépare la naissance d'une petite nouvelle, Panthère Première, avec un crew de rédactrices qui promet. Côté graphisme, ça s'annonce très bien aussi : Félicité Landrivon, Jeanne Gangloff et Éléonore Jasseny aux manettes. Ça sortira après l'été!



Pour toutes les infos et soutenir si ça vous dit, c'est par là.

Terre commune et jardins d'Épicure



Très belle lecture d'Alain Damasio dans le cadre de l'Abécédaire de la ZAD,
vu ce matin sur lundi.



Dessins de DLCTVB

Le soleil était un œuf vert

Il y a des livres que l'on choisit à la couverture, au titre. — Le soleil était un œuf vert du poète autrichien Artmann (malheureusement très peu traduit en français) fait indéniablement parti de ceux-là — Et puis, séduit par ces mots et ces dessins, on entre-ouvre le livre et bien vite on le referme comprenant qu'un secret bien gardé pourrait s'y dévoilé trop vite. On l'achète les yeux fermés.

Il y a des livres qui chamboulent, viennent perturber un rapport aux choses qui semble figé une bonne fois pour toutes, enraciné dans l'entendement. Dans l'ombre de la connaissance des choses, du monde raisonnable, s'établissent d'autres lois, symboliques, holistiques, magiques. Artmann nous en livre quelques-unes dans ce recueil de 27 épisodes autonomes qui s'apparentent à des mythes fondateurs du monde où se meuvent entre-eux éléments, corps, sexes, objets, il y a des apparitions de monstres, de source, de machine à coudre, de kayak, de noisetier, d'extracteur de miel, de hamburger, du café…

Le soleil était un œuf vert (1982), édité chez Grèges en 2011 à 500 ex.

Liv Strömquist, Les Sentiments du Prince Charles



Une excellente et drôle de BD pour aborder les relations et les comportements genrés dans les couples et les histoires d’amour (hétéros)! Derrière ce titre à l’eau de rose se cache un recueil de petites histoires et réflexions récoltées par Liv Strömquist, auteure et animatrice radio suédoise. Y sont compilées et vulgarisées quelques recherches (de sociologie notamment) qui ne laissent pas indifférent, illustrées par la vie de nos ami-e-s les people. Plus d'infos ici.
Un grand merci à Julia pour m’avoir prêté ce bon bouquin qui va me donner du grain à moudre pour un bon moment. À lire par toutes et tous!

La permanence architecturale – Actes de la rencontre au Point H^ut, 16 oct. 2015 — Prévente!!!

HOP HOP HOP — JE REMETS EN AVANT CE BILLET…
LA PRÉVENTE DE CE PETIT BOUQUIN SE TERMINE VENDREDI. ÉDITIONS HYPERVILLE, MAQUETTE FORMES VIVES, 10€!


Hyperville, suite!
Tandis que le site-plateforme d'Hyperville poursuit son bonhomme de chemin (NB nous sommes toujours à la recherche de nouveaux contributeurs!), qu'une sorte de super-workshop-rencontres à Marseille se dessine petit à petit (18 au 24 juin si tout va bien), nous sommes heureux d'annoncer l'arrivée imminente d'une petite publication dont Hyperville est l’éditeur…



La permanence architecturale retrace la journée du 16 octobre 2015. Ce jour-là, au Point H^ut, lieu de création urbaine à Saint-Pierre-des-Corps, une centaine de personnes se sont retrouvées pour échanger sur des expériences de ce qu’elles nomment elles-mêmes des «permanences architecturales». Une notion quelque peu floue, ouverte, mais indubitablement associée à une forme de pratique : celle des membres de l’agence Construire, portée par Patrick Bouchain et Loïc Julienne.

Cette publication n'est pas encore imprimée, mais pour la financer nous lançons aujourd'hui une action de prévente!
C'est par ici que ça se passe! Avec toutes les infos…

En tant que participants à Hyperville et heureux responsables de la maquette, on ne peut que vous presser d’acquérir cette enthousiasmante petite édition ; )

Politique Qualité, Sébastien Vassant


Il y a quelques années, Nicolas réalisait l'affiche de la pièce de théâtre Politique Qualité et aussi des images en soutient à ces salarié-e-s en lutte de l'usine Jabil de Brest.
Aujourd'hui, c'est mon cher collègue d'atelier Sébastien Vassant qui traduit en bande dessinée cette pièce, l'histoire de cinq militantes de l'usine.
C'est très beau et ça vient de sortir chez Futuropolis.
Seb' sera sur Brest ce vendredi à la librairie Dialogues pour accompagner le lancement.



Collectif ETC, Le Détour de France (une école buissonnière)



Des mois qu’on en entend parler, et le voici enfin sorti de presses… Le Détour de France, bouquin du Collectif ETC (qu’on ne présente plus), ardemment auto-édité et aujourd’hui auto-diffusé, conçu avec Édith Hallauer, mis en page par les Super Terrain & Jil Daniel (bref, la famille!), avec un avant-propos de Thierry Paquot.

lire et/ou regarder la suite

fil rss | fil rss commentaires | fil atom | fil atom commentaires | créé avec dotclear