Formes Vives à Marseille en juin : sur les murs de La Plaine + à Manifesten

Chaud chaud le mois de juin des Formes Vives, avec pas mal d'activité du côté du quart sud-est. La semaine prochaine nous serons avec La Verrerie d'Alès pour un chantier signalétique, la semaine suivante à Annecy avec le Rucher du Haras pour la création d’un cabinet de curiosité. Et entre les deux, on fera à Marseille le vernissage d’une petite expo de nos affiches, chez les copains-copines de Manifesten!
L’expo sera visible dès ce samedi 10 juin, on en fera le vernissage le vendredi 16 juin vers 20h. Manifesten, 59 rue Thiers.



Pendant qu’une drôle d’affichette dessinée par nos soins se balade sur les murs de La Plaine. Un grand dessin pour le petit festival de quartier « L’Or de la Plaine » ; une série d’événements remuants et conviviaux pour montrer, car c’est toujours nécessaire, que La Plaine est bien vivante. Entretenir nos amitiés tout en tissant de nouvelles complicités nous importe, surtout face à des situations de violences politiques comme nous en vivons. Leur pouvoir, leur médiocrité et leur condescendance n’aura pas raison de notre vif et de notre goût du partage!

lire et/ou regarder la suite

Formes Vives au 102 (Grenoble) sam. 27 mai

Allez hop, après notre passage collectif à Chaumont et un retour chacun dans son Bolo, je file faire un saut samedi (ce samedi 27 mai!) au 102 à Grenoble pour une journée de soutien au collectif Duplidocus, qui réalise des impressions au duplicopieur Riso (affiches / tracts militants et objets DIY).

lire et/ou regarder la suite

papier machine aux musée des arts déco


On est bien déçu de louper ça. Ce projet fou de faire chanter le papier, un dispositif électronique, interactif, sérigraphique et acoustique sur papier. C'est l'œuvre de Marion Pinaffo et de Raphaël Pluvinage à découvrir aux musée des arts déco dans le cadre des D'Days jusqu'au 14 mai.
Heureuse coïncidence puisque c'est Bonnefrite, Johan Brunel et Niconico qui signent la scéno de l'expo, bam!

Affiches FV à la librairie de la Hab galerie


Accrochage de quelques-unes de nos affiches à Nantes, et c'est à l'invitation de la libraire de la HAB galerie. Ça se passe donc du 10 février au 12 mars avec un vernissage le vendredi 17 février à partir de 18h30.

Les Facteurs d'Amour marseillais reviennent!

Hop, à l’approche du 14 février… Je transmets la love information :



Les Facteurs d'Amour vous convient cette année à 2 rendez-vous :

SOIRÉE DE SOUTIEN : LA GUINGUETTE DES FACTEURS
Le vendredi 10 février à la Dar Lamifa à 19h
Au programme : 20h : Brass Koulé (fanfare afro caribéenne) — 21h Calle Sol (chorale de cumbia) — 22h DJ Zammix — Restauration possible sur place : chili viande ou végétarien — Paf : 5 euros + adhésion à la Dar

Laissez vos spéciales dédicaces sur le Love Répondeur de DJ Zammix… Un seul numéro : 06 63 12 98 71. Le principe est simple, faites votre dédicace et annoncer le titre et l'interprète de la chanson. Les messages collectés seront utilisés avec soin, et diffuser ce soir là !

Venez avec votre cœur (ça peut servir), votre ardeur, une étincelle d’amour… et on s’occupe du reste !

POSTE DES AFFAIRES SENTIMENTALES
Le samedi 11 février (et le dimanche 12 février sous réserve de courses disponible)

La Poste des Affaires Sentimentales ouvre ses ailes pour réserver vos courses qui seront livrées le jour de la Saint-Valentin à Marseille. Les Facteurs d’Amour ont concocté des scénarios aussi attendrissants que surprenants! Des écrivains publics pourront vous accompagner dans la rédaction de votre lettre d’amour…

Le samedi de 8h30 à 18h30 sur la place Stalingrad 13001 Marseille (à côté de la fontaine des Réformés). S’il reste des courses, nous vous accueillerons le dimanche sur la place Stalingrad de 11h à 16h. Prix conseillé de la course : 12 euros. Plus d’infos sur notre site. Mail : facteurs.damour.marseille@gmail.com

All we need is Love,
Les Facteurs d’Amour

L’Ambassade du Turfu à la Belle-de-Mai : quinzaine d’ouverture!



Pendant que Geoffroy et Coline prennent la route de Nantes à Nancy pour l’exposition « Rosa, Modesta et Liberta vivent dans l’ombre d’un buisson », pendant que Nicolas et sa petite famille profitent de la chaleur de l’immeuble Ékoumène, à Marseille on fête l’ouverture de l’Ambassade du Turfu!

Depuis plusieurs mois je partage un lieu de vie et de travail avec le Collectif ETC, Alexandre Malfait de l’Atelier Bivouac, Diane Bousquet de l’atelier Approche, les cinéastes Karolina Blaszyk + Hadrien Basch.

Nous sommes installés, par choix, dans le quartier de la Belle-de-Mai, au 3 rue Raymondino (à cinq mètres de la place Cadenat). Les travaux d’aménagement du lieu sont bien avancés, nous avons choisi comme drôle de nom « L’Ambassade du Turfu » et depuis hier nous avons démarré une quinzaine d’ouverture tissée autour de l’accueil de deux premières résidences: avec les collectifs Super Terrain (graphistes) et l’Atelier Bivouac (paysagistes). Ils vont respectivement travailler avec les assos Mot à Mot (formation linguistique) et Les Jardins de Gibraltar (jardin partagé), assos qui sont actives dans le quartier depuis plusieurs années.



Nous avons imaginé notre local comme une plateforme de travail avec et pour le quartier (en plus d’être un lieu où nous avons nos bureaux et où certains d’entre nous habitent). Concrètement, nous bossons à nous lier aux structures et personnes dont les pratiques sociales à la Belle-de-Mai nous touchent ; dans la logique d’agir là où nous vivons, nous proposons de les soutenir avec nos savoir-faire pour enrichir leurs actions ou en développer de nouvelles. Cet accompagnement peut se faire directement par nos soins ou bien via des résidences de collectifs de constructeurs-artistes-paysagistes-magiciens… issus de notre réseau de copains!

Par ici pour télécharger le programme en pdf de cette quinzaine.
Le samedi 28 janvier, après-midi, ce sera le temps fort et final de cette ouverture, avec la restitution des deux résidences, une balade urbaine avec Nicolas Mémain, un repas à prix libre et en musique!

Rosa, Modesta et Liberta


Au printemps dernier nous séjournions en Moselle, à Lindre-Basse, dans le cadre du programme de résidence du centre d’art contemporain La Synagogue de Delme. Une saison passée à esquisser un récit visuel, éparse et autonome. Une histoire libre imaginée autour de femmes activistes et magiques. Cet hiver nous proposons à My monkey de revenir sur cette production, douce célébration, à notre manière, du monde occulté.

Rosa, Modesta et Liberta vivent dans l’ombre d’un buisson
My Monkey
111 rue Charles III
54000 Nancy
19 janvier–24 février
Vernissage le jeudi 19 janvier à 18 h 30

Un miel de fleurs de toutes les couleurs (récolte de printemps du Rucher du haras d’Annecy)



Dans la suite logique et sucrée de notre travail de palissade graphique pour le Rucher du haras d’Annecy, nous avons dessiné les étiquettes pour la mise en pot du miel de printemps. Quels bons souvenirs que la soirée publique où nous avions commencé l’extraction de ce miel et, aujourd’hui, de jolis petits pots pour fêter comme il se doit ce précieux liquide.
Pour acquérir un pot, le plus simple est de passer directement au Rucher (ou de leur glisser un mail à lerucherduharas@gmail.com ou par facebook?)

fil rss | fil rss commentaires | fil atom | fil atom commentaires | créé avec dotclear