Salon Vendetta à Marseille / Danse Renversante en exclu

Ce weekend à la Friche Belle de Mai se tiendra Vendetta, seconde édition de ce «salon du multiple et de la micro-édition» monté par le Dernier Cri. Fotokino y tiendra un stand, l’occasion de présenter notre dernière petite production tout juste sortie du four (ou plutôt de la Riso), un fanzine pour enfant! Ça s’appelle La Danse renversante, ça dure 20 pages, c’est habillé en deux couleurs et super papier, et on vous en reparle très vite pour essayer de vous en vendre haha!



Merci beaucoup Fotokino et big up à Vincent pour son travail de conducteur Riso, et merci aux Nicole Crème pour leur coup de pouce à l’agrafe et au massicot!

Et Qui Libres? (10 jours d’instabilité) — installation à Fotokino, Marseille!



Certains ont déjà reçu cette nouvelle par email, ou l’ont croisée dans le calendrier de Graphisme en France 2014 (Cnap), ou simplement ici… 

Du 10 mai au 1er juin, nous prenons l’espace du studio Fotokino pour présenter une installation originale! L’Amoural Zammit, le Négusse Filloque et Marin le Pithon sont d’ores et déjà réunis à Marseille pour mettre ça en œuvre, 10 jours pour dessiner une révolution, travailler des formes bizarres, précaires, bricolées, conjuguées à des idées qui ne plient pas, des désirs suspendus. Venez fêter ça samedi prochain ou plus tard dans le mois.

Vernissage le 10 mai à partir de 11h
Studio Fotokino,
33 allées Gambetta, Marseille 1er.

Souvenirs d'expédition dans la faille anarcho-temporelle — Save the date!



L'équipe de Formes Vives est heureuse de vous convier à l’exposition de leurs plus récentes découvertes!

Exhumés sous un terrain du centre-ville de Brest, un réseau de galeries sans âges et de grottes zarbi les a mené aux restes d’une macro-civilisation disparue, ou pas tout à fait apparue (à vrai dire étant eux-mêmes de piètre scientifiques ils n'osent pas trop se prononcer). Avec leurs propres moyens, ils ont pris des relevés, dessiné, créé une somme de reconstitution de manière à faire partager au plus grand nombre les traces de cet étrange culture enfouie, quitte à lui donner un éclat qu’elle n’a peut-être jamais eu. Qui sait? Peut-être sont-ils malgré eux en train de créer une nouvelle mythologie?


Du 23 avril au 7 mai à l'Espace Short, dans le cadre du festival Kraft
23, bvd de Chantenay
44100 Nantes

Vernissage le 23 avril à partir de 18h30,
avec une petite soirée de prévue sur place
ambiance assurée par Zammix!

L'Étourdissement

En ce moment, dans les rues de Brest, vous pouvez croiser la tache rose-marron et le visage de Nicolas (pas moi!) qui invitent aux représentations du dernier spectacle du Théâtre du Grain.

Un jeune homme célibataire vit avec sa grand-mère et son ami Bortch dans un environnement hostile, dans un brouillard permanent entre l’abattoir où il travaille, un bassin de décantation, des lignes à haute tension, et des pistes d’aviation d’où décollent des avions qu’il ne prendra jamais. «Un jour, je partirai» affirme le jeune homme. Peut-on y croire? Et y croit-il lui-même? L’humour noir affleure et les sauve pourtant, avec une sensibilité lucide et fragile. Et nous nous attachons à ces personnages, touchant par leurs efforts, leurs blocages, leur instinct de survie. Drôles mais tragiques. Tragiques mais drôles.

L'Étourdissement est une adaptation très personnelle du livre de Joël Egloff. C'est toute la semaine prochaine — du 21 au 25 janvier — au Stella, à la Maison du Théâtre, à Brest. Et début février à Rennes à la Paillette. Toutes les infos sont sur le site du Théâtre du Grain et les réservations sont possible en ligne ou en appelant la Maison du Théâtre au 02 98 47 99 13!

Atelier Save the date à Morlaix

Je co-anime ce samedi (demain!) un atelier carte postale des petites histoires/des grands moments avec Ultra Éditions. Une suite à l'édition de notre carte postale qui n'oubliait pas le 28 juin. C'est gratuit, ouvert à tous, et c'est dans le cadre bienveillant du salon Multiples à Morlaix. Un festival organisé par Les moyens du bord qui est parait-il bien chouette mais où je n'ai encore jamais mis les pieds. Si vous êtes dans le coin…

Fête tes morts!

Je fais suivre l’info…



1er novembre 2013 — Rdv à 19h au Port de Malmousque — Marseille

On va tous crever alors autant transformer un tas de bois en sculpture-totem de la mort, traverser le Styx en barque, manger et boire les offrandes qu’on aura tous amenées, venir masqués mais pas déguisés, fabriquer des rituels à clous avec des bouts de ficelles, prendre sa scie musicale ou son trombone à coulisse…

Venez chaudement vêtus mais restez chez vous s’il pleut.

Je vous embrasse chers amis et me réjouis de vous voir à cette soirée.

Taram.

lire et/ou regarder la suite

«C’est affiché près de chez vous», sélection des affiches françaises 2013


Notre affiche pour le festival Obliques, porté par le Théâtre du Grain, est dans la sélection française 2013 du Centre international graphisme (de Chaumont). On en est très content! On peut maintenant la voir en vrai ailleurs qu’à Brest, à Chaumont jusqu’au 31 octobre et au Havre l’an prochain, au moins.


lire et/ou regarder la suite

Dans Libé aujourd’hui : un papier sur les journaux «alternatifs»

Voilà presque trois ans et treize numéros qu’Article11 sort en kiosque, et les publicités dans le circuit mainstream ont été plus que rares. Pourtant ce n’est pas notre chère Samantha qui s’économise, chaque numéro part dans les services presse de divers médias… Sans parler de la valeur du journal lui-même, qui a grandi en qualité au fur et à mesure des numéros pour plafonner à un prix modique. Mais, mis à part notre complice Jean-Luc Porquet, une plume du Canard Enchaîné, c’est le total silence radio-télé-journaux. Et donc (doit-on penser que c’est le triste ordre des choses?), ventes aussi stables que réduites (entre 2000 et 2500 ventes en kiosques pour ~11000 exemplaires placés via ce circuit de diffusion + 750 abonné-e-s).



Ce matin, Isabelle Hanne dans Libé a daigné s’intéresser à notre sort! Une double page pour faire un bref portrait des journaux indépendants et militants, dans lequel Article11 n’est pas peu mis en valeur (et les copains de CQFD ne reste pas sur la touche non plus). Même si on aura toujours à redire sur ce que dit — et tout ce que ne dit pas — un tel article, et sans parler du paradoxe qu’il y a entre notre pratique politique du journalisme et un coup de pouce d’une entreprise comme Libération, ça fait tout bêtement plaisir.

Vous l’aurez compris ; aujourd’hui, si ce n’est pas déjà fait, n’attendez plus, courrez acheter Libération Article11! (Si vous le trouvez ; )
Le prochain numéro paraîtra aux alentours du 1er novembre.

fil rss | fil rss commentaires | fil atom | fil atom commentaires | créé avec dotclear