« Alléger le menu »


« La Marseillaise », livraison annoncée 2018, un gratte-ciel de Vinci Construction + agence Jean Nouvel pour tenir le crayon. Juste à côté du gros pâté bien profilé de Vinci Construction + Zaha Hadid (« Tour CMA CGM », 2006-2010), quai d’Arenc, Marseille.


« On peut comparer les grands projets, brillants et gras, que produit la frénésie du système spéculatif, aux nourritures qui sortent des usines pour les chaînes de fast-food, à base de bœuf transgénique. Nos projets veulent être plutôt des sashimi, petits et intelligemment conçus, produits localement, faits à la main… Puisque l'obésité frappe aujourd'hui 20 % de la population, nous préférons alléger ainsi le menu, plutôt que de dessiner des hamburgers XXL qui se vendront mieux. Nous souhaitons aborder la réalité qui nous entoure à une échelle compréhensible, avec des matériaux honnêtes, une conception attentive au site, une attitude audacieuse et dans un véritable échange avec les sociétés locales. »

Sami Rintala, architecte finlandais. Une citation transmise par Édith Hallauer, merci!!

Sur la Petite Ceinture — élections de nos photos-souvenirs préférées



(Plutôt que de s’intéresser au grand cirque des primaires déprimantes,) avec Les Saprophytes et Sophie Tartière nous proposons un petit concours pour élire une série de photos à éditer en cartes postales! Ces photos sont le fruit de l’atelier ouvert de construction de draisines, que nous avons proposé sur la Petite Ceinture parisienne en octobre, et qui a conduit à de petites mises en scènes colorées, avec les usagers de ces drôles d'engins roulants.
Une large sélection de photos sont à voir ici. (Les couleurs piquent un peu, elles seront retravaillées ; ) Et pour voter, c’est par là!

Mardi 24 janvier nous proposerons un temps de restitution de notre travail d’étude et d’expérimentation échelle 1 sur notre tronçon de Petite Ceinture (dans le 19e arrondissement), nous tâcherons d’indiquer ici l’heure et le lieu de ce rdv.

Sur la Petite Ceinture — les draisines!

Du 27 au 29 octobre, de 10h30 à 18h, quatrième et dernier de nos chantiers ouverts sur la Petite Ceinture!
Avec Les Saprophytes et Sophie Tartière, nous serons de jeudi à samedi à nouveau sur notre tronçon d’expérimentation sur la Petite Ceinture parisienne, dans le XXe arrondissement (entrée par le 49 rue Petit, proche métro Ourcq). Au programme : beau temps, cafés chauds, suite de la construction de nos draisines (objets roulants sur rails), et sans doute une randonnée samedi (en off).
Vous pouvez suivre l’actualité des actions menées actuellement sur les quatre tronçons expérimentaux via le groupe Facebook « La Voie de Paris ».

lire et/ou regarder la suite

Sur la Petite Ceinture — une enseigne d’entrée et une signalétique

Notre intervention sur la Petite Ceinture se poursuivait du 25 au 27 septembre, toujours avec les paysagistes-architectes-constructeurs Saprophytes et la sociologue Sophie Tartière. Nous avons construit un édicule pour l’entrée d’accès à notre Station Désir, réalisé une petite signalétique et, surtout, nous avons passé du temps à rencontrer et échanger avec les habitants du quartier et les futurs-ou-déjà-usagers de cette ancienne voie ferrée enroulée dans Paris.
Prochain rendez-vous, toujours du côté du 49 rue Petit, 19e arrondissement, du 10 au 14 octobre avec un atelier participatif de construction de chars sur rail (ordinairement appelés draisines). Petits et grands, curieux d’ici et d’ailleurs, sont les bienvenus!

lire et/ou regarder la suite

Sur la Petite Ceinture — une enseigne pour la Station Désir

Avec les Saprophytes et Sophie Tartière, nous sommes intervenus la semaine dernière sur la Petite Ceinture, sur un tronçon dans le 19e arrondissement (proche de l’avenue Jaurès). Si le travail avait déjà été entamé, cette semaine a été l’occasion d’investir un peu plus le terrain, en transformant la cabane de chantier (container customisé de la Ville de Paris… et déjà vandalisé) en un lieu d’accueil et de rencontres.

lire et/ou regarder la suite

Une station nommée désir — début des chantiers ouverts sur la Petite Ceinture à Paris




Au printemps notre équipe a été retenu pour réaliser une étude, sur le terrain, des usages et désirs pour l’aménagement de la Petite Ceinture. C’est Les Saprophytes qui conduisent ce groupe de travail, avec les sociologues d’Arènes (Sophie Tartière) et nous mêmes en tant que graphistes-plasticiens.
Mardi nous commençons les chantiers et ateliers ouverts sur la «Station Désir» de la Petite Ceinture (19e, rue Petit). Pour cette première étape il s'agira de s'installer sur le site, en construisant une enseigne-auvent et du mobilier, et nous travaillerons ensemble à imaginer des récits fictionnels liés à la Petite Ceinture dans l'avenir.
Plusieurs ateliers et temps d'échange seront menés en même temps : construction, peinture, mobilier, écriture… Vous êtes les bienvenus pour y participer :
• mardi 6 septembre de 14 à 17h
• mercredi de 10 à 17h
• jeudi de 12 h à 20h
• vendredi de 10h à 17h
• et le samedi autour d'une auberge espagnole à partir de midi




Plus d'infos sur le site des Saprophytes.
De la lecture sur la Petite Ceinture d'hier, d'aujourd'hui et de demain sur le site de la mairie de Paris.
D’autres groupes de travail sont aussi au boulot, sur d’autres sections de cette même Petite Ceinture. Ya+K par exemple.
On vous tiendra au courant des autres dates d'atelier ouvert!

Le Café Villageois de Lauris



Avec la clique des archis-constructeurs et bien complices Etc, une grappe de belles énergies bénévoles et Pierre Tandille, nous sommes retournés à Lauris la semaine dernière pour poursuivre la construction et l’aménagement du café de l’association Au Maquis, au pied du village de Lauris, entre Luberon et Durance, à 60 km de Marseille (2h20 de vélo).
Après la réalisation, en avril, d’une première terrasse-estrade, de panneaux et d’un premier essai de moulin à eau, cette grosse semaine de chantier a permis de donner sa forme quasi-définitive au café (environ 10h de travail tous les jours, du lundi au samedi, sous une bonne grosse chaleur!)

lire et/ou regarder la suite

Un parlement populaire mobile créé par Etc



La semaine dernière, avec Pierre Tandille, nous sommes allés filer un petit coup de main à la création du «Papomo», un parlement populaire mobile imaginé et auto-produit par le collectif Etc pour permettre à différentes structures, associatives notamment, d’organiser des rencontres, réunions, événements en extérieur, en public, à Marseille. Les premiers à s’en être servi sont les membres de Pensons le matin, une asso d’habitants qui réfléchit à la ville, son organisation, ses transformations, et travaille à peser sur les décisions urbaines. Ils avaient choisis de ce réunir ce samedi matin sur le parvis de la gare St Charles (et sans demander d’autorisation).



Avec Pierre, en deux petites demi-journées, nous avons pris le rôle de «décorateurs» afin de dépasser un peu l’esthétique (bois) brut(e) des Etc pour quelques chose d’un peu léger et «joli». (J’ai bien dit «joli», vous savez ce mot que vos profs d’arts appliqués ont arraché de votre vocabulaire : ).

lire et/ou regarder la suite

fil rss | fil rss commentaires | fil atom | fil atom commentaires | créé avec dotclear