du côté des pas de côté, conférence à l'ensad mardi 7 novembre


Avec Nicolas, nous serons à l'Ensad demain soir pour donner une conférence autour de la notion de « collectif », nous y présenterons la récente aventure Feu-Foin (une école d'art en 2017?), menée en compagnie de Marion Pinaffo et d'étudiants de l'Ensa de Limoges sur le Plateau de Millevaches ainsi que différentes expériences de chantiers « ouverts » menés avec ou au sein d'autres collectifs (Collectif ETC, Saprophytes, la Fraternelle…).

Toutes les infos ici

Feu foin dans la montagne limousine

Septembre 2017
Il est l’heure où les écoles d’art font leur rentrée des classes et l’aventure Feu Foin a vu se réaliser son ultime épisode, le point d’orgue : une procession de Tarnac à la Fête de la montagne limousine, à pied, avec notre char, nos costumes, notre bannière, nos copains et nos enfants.

Feu Foin c’est une invitation que nous fait en 2016 l’École nationale supérieure d’art de Limoges, avec des moyens concrets, des règles du jeu floues et une question ouverte : « Qu’est-ce qu’une école d’art en 2017? ».

Feu Foin est un prétexte pour faire le mur, partir de l’école d’art pour aller à la rencontre d’autres endroits où ça crée, ça cherche, ça bricole, ça essaye. Certainement de façon plus profonde et excitante que ce que permet l’institution.

Feu Foin a été imaginé comme un voyage collectif et curieux, de l’école de Limoges au plateau de Millevaches pour mieux revenir à l’école, enrichis de rencontres et de découvertes. Feu Foin est peut-être comme une annexe d’école, éphémère, sans toit ni vraiment de confort, sans maîtres ni élèves, avec un groupe ouvert et hétéroclite, l’envie de voir du pays et d’écouter des histoires, et avec quand même un objectif concret et gratuit : fabriquer le matériel pour une procession qui nous ressemble, puis réaliser cette procession comme temps final.

Feu Foin est une création de Formes Vives avec Marion Pinaffo et une poignée d’étudiant-e-s de l’Ensa Limoges : Madeleine Saraïs, Mellie Branchereau, Marion Lelann en tête, et aussi la participation de Raphaël Merlet, Nicolas Gautron, Louis Zerathe, Alice Colin, Laurie Peschier-Pimont, Lauriane Houbey, Anna Bourrec, Rémy Chaumel, Mathieu Gaspar, Naïma Pollet. Un grand merci au groupe de Tarnac et particulièrement à Archibald et Antoine pour leur super accueil au Goutailloux. Les copains nantais nous auront bien aidés aussi!

lire et/ou regarder la suite

Graphic Design Festival Scotland

Demain débute à Glasgow le quatrième Graphic Design Festival Scotland et on a un trio d'affiches exposé dans la sélection du concours international.

Festival du 20 au 26 octobre
Exposition du 20 octobre au 25 novembre
The Lighthouse, Mitchell Lane, Glasgow, Écosse

La verrerie d'alès, programme de saison 17/18 et festival cirque en marche, verdure d'octobre

On poursuit notre travail des formes acrobatiques pour présenter ce qu'il se passe du côté d'Alès, et de son Pôle National Cirque, La Verrerie.

lire et/ou regarder la suite

Carte de la zad, quatrième tirage


La diffusion de la carte de ZAD de Notre-dame-des-landes continue,
quatrième édition (juin 2017) revue et augmentée, une trentaine d'éléments en plus, lieux de vies, terres cultivées, le phare de la Rolandière, la bibliothèque, etc… Et voilà une liste d'endroits sympas où la trouver –>

lire et/ou regarder la suite

Festival intergalactique de l'image alternative

La semaine prochaine à Brest, Canal Ti Zef organise la seizième édition du Festival intergalactique de l'image alternative. Le Pays de Galles est invité cette année et son dragon rouge se contient encore dans les sucettes decaux sous les cartouches de TINA (There is no alternative). Un clin d'oeil à l'histoire sociale du pays, à la lutte des mineurs, à la résistance à Thatcher. Nous signons l'affiche, imprimée encore magistralement par Lézard Graphique, rouge brillant, vert mat. Et le programme (téléchargeable ici).

Pas Res Nos Arresta, une cabane contre leur croissance verte



Parmi les groupes présents à la Fête de la Montagne Limousine, le weekend dernier à Nedde, il y avait des personnes venant de la Zad de Notre-Dame-des-Landes, de Bure, de Marseille, des environs du plateau de Millevaches bien sûr… et de l’« Amassada ». Nous étions quelques uns à qui l’Amassada parlait pas trop, heureusement ce film (projeté le samedi) arrivait à point nommé. Un film pas mal foutu, content de voir au passage que les Synaps (connus entre autres pour leur Cinéma Voyageur ou le docu Mouton 2.0) sont toujours sur la brèche!

« À l’ère de la transition énergétique pour la soi-disant croissance verte, RTE tente de s’approprier les terres de deux jeunes agriculteurs, à Saint-Victor dans le Sud-Aveyron, pour implanter un transformateur électrique de sept hectares. Ce transformateur redistribuerait sur le réseau international du commerce de l’énergie, la production de 1000 éoliennes en construction sur les crêtes de la région.
Alors que la municipalité de Saint-Victor et la majorité des habitants sont contre le projet ; les machines invasives de RTE et des promoteurs avancent, appuyées par les services de l’État.
Au premier jour de l’hiver 2014, une cabane nommée l’Amassada se dresse sur les terres convoitées. Les rencontres, les liens, les résistances s’étendent et s’intensifient. Nous sommes au futur, voici les éléments qui se défendent aujourd’hui. »

Automne couleurs vives (programme des prochaines vadrouilles)

Après avoir fêter l’équinoxe sur le plateau de Millevaches, l’automne nous verra poursuivre notre nomadisme en intermittence.



CLERMONT — La semaine prochaine je filerai la main à la création d’une marche avec mes grands copains marseillais de la Folie Kilomètre, dans Clermont-Ferrand pour le festival Effervescences — rendez-vous le vendredi 6 octobre à 18h30 place de Jaude.

BREST — Pendant ce temps ce sera le Festival intergalactique de l’image alternative, dont nous avons réalisé l’affiche et le programme — on l’avait déjà fait en 2012.

LES LILAS — Le samedi 7 octobre, nous serons en coup de vent du côté de la capitale pour l’exposition de notre ami Jean-Loup Septier. C'est à l’espace Lilas en Scène, 23 rue Chassagnole, Les Lilas (l'expo est ouverte du 5 au 14 octobre, accès libre les jeudi, vendredi, samedi). De notre rencontre avec Jean-Loup en 2010 était né un site présentant un panorama de son travail et un leporello présentant une série de peintures ; cette année nous avons à nouveau travaillé ensemble pour l’édition d’un livre réunissant une sélection d’œuvres et de documents personnels — livre dont nous sommes très contents! On trouvera bien sûr des exemplaires de cette édition dans l’exposition aux Lilas ainsi qu’au Salon de la petite édition d’artiste à Morlaix (21 et 22.10.2017).

MONTRELAIS (Loire-Atlantique) — L’escouade des Formes Vives (avec famille Filloque-Voisin au complet) sera du 9 au 13 octobre sur la Loire entre Angers et Nantes, pour une résidence au le centre d'art de Montrelais. Un temps de travail pour essayer de nouvelles choses, qui s’étalera sur plusieurs semaines (on y sera aussi début novembre) jusqu’à une exposition qui s'ouvrira le 20 janvier.

(LILLE – On va malheureusement rater la fête d’anniversaire des 10 ans des Saprophytes + sortie de leur bouquin, le 21 octobre!)

MARSEILLE — La semaine du 30 octobre au 4 novembre a lieu la « semaine du Turfu » ; les copains du Collectif ETC et la petite équipe de motivé-e-s qui tourne autour de notre Ambassade du Turfu (dont je suis!), se mettront en ébullition pour une semaine d’actions et d'événements. Au programme : un chantier dans notre quartier de la Belle-de-Mai, l’édition d’un fanzine situa-turfiste, sans doute des films, des discussions, une fête… 

PARIS — En novembre, on ira parler de notre pratique aux Arts déco de Paris (notre ancienne école dans laquelle on n’avait pas encore eu l’occasion de remettre les pieds), le mardi 7 novembre, 31 rue d'Ulm, Paris 5e, sur l’invitation de Francesca Cozzolino.

ANTWERP — Une semaine plus tard, on sera cette fois à Anvers (Belgique) pour le colloque Integrated 2017 entourés d’une belle brochette de speakers — we gonna prepare a kind of performance for this event! (Sur l’invitation de Hugo Puttaert)

Et en décembre nous n’irons pas à Séoul.

Et puis toujours des objets plein de motifs colorés avec La Verrerie d’Alès, un projet de bouquin avec Quentin Faucompré, un camion-crêperie à peindre, des gros trucs d’utilité publique dans les cartons… Voilou pour les niouzes.

fil rss | fil rss commentaires | fil atom | fil atom commentaires | créé avec dotclear