C'est le genre de leçon qu'on préfère apprendre par d'autres et qui te flingue ta journée. On l'oublie et pourtant la sérigraphie c'est de la chimie, et la chimie, elle n'aime pas le froid. L'atelier, pas encore isolé, vient de découvrir à son insu les grands froids du Berry. Les températures négatives (-10°) auront eu raison des produits qui ont préféré hiberner en cette glaciale période. Du moins jusqu'à ce qu'on en fasse un espace isolé et chauffé! Rapidement, le dégravant ne dégrave pas vraiment, l'émulsion photosensible ressemble plus à du chewing gum qu'à une pâte fluide, et le bout des doigts et du nez tombent au bout de quelques minutes! Rien n'est donc sorti malgré les efforts, bordel! Heureusement les balades dans le coin sont chouettes lorsque tout est enneigé et les châtaignes berrichonnes toujours aussi douces.