À travers ce travail de scénographie nous avons largement préfiguré les outils graphiques du Syndicat d’initiatives citoyennes de Vitrolles (SIC!). Son élément principal est une collection de punaises (avec des formes et des couleurs distinctives) ; chaque punaise représente une famille d’objets culturels : les forces locales (associations…), les institutions, les réseaux, les trajets (ballades…), les lieux magnétiques (lieux identifiés comme prioritaires pour le développement urbain et culturel), les bons plans, les projets artistique Vitrolles Échangeur et les événements.



Ces punaises auront un intérêt fonctionnel de premier plan pour le SIC, pour mettre en œuvre une de ses principales actions : la création d’une cartographie numérique interactive de Vitrolles, regroupant les informations culturelles listées ci-dessus.



Dans l’exposition on retrouve ces punaises à l’échelle 1 plantées sur un grand plan imprimé ; comme la future carte numérique, ce plan est interactif puisque chacun est invité à placer de nouvelles punaises pour renseigner les qualités de la ville.



Les punaises ont également été fabriquées à l’échelle de pancartes, montées sur de jolis manches rayés ; du matériel qui peut être facilement emporté pour des ballades ou des ateliers mobiles — activités pratiquées dans le cadre du SIC.



Enfin, ces punaises ont aussi pris l’échelle de plateaux de table ; avec de petits tréteaux elles sont également faciles à déplacer et peuvent servir pour des ateliers. Dans l’exposition elles sont notamment utilisées pour supporter la carte.



Cette panoplie mobile du Syndicat d’initiatives citoyennes est complétée par trois pancartes à posées contre des murs ; on y punaise des feuilles vierges et on y inscrit un ordre du jour.



L’expo est elle aussi pensée comme déplaçable ; les grands panneaux d’OSB ont des pieds qui peuvent être dévissés pour rentrer pile-poil dans une des fourgonnettes de la ville. L’expo est aussi évolutive, les informations et images qui composent chaque panneaux peuvent être complétés au fur et à mesure de l’avancement des projets. Présentations synthétiques, photos de making of, voire de projets précédents (pour les artistes n’ayant pas encore démarré leur travail à Vitrolles)… Libre aux artistes de mettre ce qui leur semblent bons pour expliquer leurs démarches et susciter la curiosité des Vitrollais. Aussi, certains collectifs nous ont confiés des objets pour compléter ces panneaux : les Transborder ont installé leur vidéomaton, l’Insomante nous a confié un grand tirage photo d’une Dormeuse, l’équipe du projet «Autoroute comme établissement culturel» nous a donné un film de repérage à vidéoprojeter.



Tout ça mis ensemble compose une expo assez riche, malgré qu’elle soit principalement à but informatif et qu’une moitié des artistes n’ait pas encore concrètement attaqué son travail à Vitrolles — le programme Vitrolles Échangeur prenant toute son ampleur en 2013. Le vernissage (dans le cadre de l’ouverture de la saison culturelle de la ville) s’est très bien passé, les curieux étaient nombreux et nous avons été surpris par l’attraction générée par la carte, de nombreuses punaises ont été placées par les visiteurs.



Mille mercis à Perrine Boissier, Éliska Ernoult et Géraldine Garnier pour leur confiance dans cette commande et leur aide à sa réalisation!