La particularité de la revue est l’imbrication de plusieurs registres de textes : on y trouve les verbatims des invitations adressées par Caracolès au réseau Aspaari (en vue d’entretiens), la retranscription de longs entretiens collectifs avec des membres d’Aspaari, des analyses-critique produites en rebond par Caracolès, des extraits de Rhizome (le jounal interne d’Aspaari), auxquelles s’ajoutent des petites annonces également extraites de Rhizome et qui sont parsemées à travers la revue.


Le sujet nous a inspiré une recherche formelle «organique», où les marges ne seraient plus tracées au cordeau ; où des masses colorées «parasites» vivraient, danseraient de page en page ; où un vert fort et un jaune seraient notre sobre palette. La typographie a était travaillée dans l’optique de clairement distinguer les différents registres de texte.


Format 22 x 32 cm, 68 pages, 2000 exemplaires, bichromie, imprimé en offset (Cloître) sur papier couché.
Auto-diffusé en librairie et par correspondance (prix de vente 5€), téléchargeable gratuitement.
Le site de Caracolès : www.caracoles.infini.fr.
Juin 2011.