Poésie et radio, du côté de Nantes


Nous avons entamé cet été une collaboration avec la Maison de la Poésie de Nantes pour quelques affiches et surtout un tout nouveau site internet / base de données, bientôt en ligne (on y reviendra). C'est une équipe bien locale qu’on forme sur ce boulot avec le nantais Antonin Faurel et le rennais Waldeck Néel. La première affichette du programme de saison Poèmes en cavale vient de paraître. Mention spéciale pour la soirée des éditions de la Contre-allée (le 6 octobre au Lieu Unique) qui présentera entre autres l'auteur Thomas Giraud et son nouveau livre sur Élisée Reclus.


Une autre image qui, pour le coup, ne verra malheureusement jamais le jour, elle a été refusée net, d'un retour de mail appuyé par un discours, froid et communicationnel, soumis aux fantasmes de cœur de cible. Il s'agissait d'une nouvelle collaboration avec Quentin Faucompré pour le festival de création radiophonique Sonor (dont Quentin s'occupait jusqu'à maintenant de réaliser les dessins de chaque édition) organisé par Jet FM. Notre image un peu farouche n'aura définitivement pas plu à la com' de la radio. Cette dernière se réclame non-institutionnelle, indépendante, à forte vocation expérimentale mais semble avoir pris peur devant notre proposition. Dommage de voir ce genre de décision marquée de frilosité, de plan de com' et d'autre stratégies pseudo-marketing sur des ondes référentes dans le paysage sonore indépendant. Nous sommes à côté de la plaque, tant pis. Il y eut pourtant de bien belles pépites sur le 91.2, du classique The Brain radioshow aux loubards pédés et le tout nouveau bruit des agneaux (lundi soir 19>20h)…

Nous sommes des oiseaux de passage




1 — Le dernier clip de Deerhoof est très beau et gigote, il a été fabriqué par les talentueux Mizotte et Cabecou, la clique du Lot, dont Timo, avec qui entre autre on participe à la création d'un livre-disque pour la Colonie de vacances (avec Super Loto, Marion Jadanov, Double Bob, Quentin Faucompré, Kithybong, Muraille Music...)
2 — Une fête de l'automne s'organise du côté de l'Église St-Merry (Paris) en compagnie de (pratiquement) toute la Nòvia.
(et toujours de la musique à voir sur Sédition Boum Boum ;-)

Compil Zammix, septembre 2016



Quelques douceurs pour oreilles curieuses et autres pépites-à-danser, fini les casquettes, bientôt les bonnets, hier encore nous lézardions au Bain des Dames, soleil couchant et dernières tomates, demain on goutera à nouveau aux pulls et aux tisanes au miel, tâchons de rester à température et de ne jamais louper l’occasion d’une fête libérée.
Zammix 1609 – Palmier garni

Sur la Petite Ceinture — une enseigne pour la Station Désir

Avec les Saprophytes et Sophie Tartière, nous sommes intervenus la semaine dernière sur la Petite Ceinture, sur un tronçon dans le 19e arrondissement (proche de l’avenue Jaurès). Si le travail avait déjà été entamé, cette semaine a été l’occasion d’investir un peu plus le terrain, en transformant la cabane de chantier (container customisé de la Ville de Paris… et déjà vandalisé) en un lieu d’accueil et de rencontres.

lire et/ou regarder la suite

une bagnole, deux guitares, une boîte à rythme…





Dans la série la fin de la bagnole, la feu-clio 2 de Mathieu préalablement recolorée abrite ensuite un mini salon de musique. Le principe est simple, deux passagers s'installent sur les sièges avant, claquent la porte, et assistent à un concert de 3 minutes joué par deux guitares et une boîte à rythme, tout ça disposé à l'arrière de la voiture. En vis-à-vis du pare-brise avant, un extrait du Gang de la clef à molette d'Edward Abbey est recopié sur un panneau servant ou non de lecture simultanée. Au bout des 3 minutes, la musique s'arrête, les passagers descendent et laissent place à de nouveaux auditeurs. Florian Stephant m'a accompagné sur la mise en place musicale.

lire et/ou regarder la suite

Une station nommée désir — début des chantiers ouverts sur la Petite Ceinture à Paris




Au printemps notre équipe a été retenu pour réaliser une étude, sur le terrain, des usages et désirs pour l’aménagement de la Petite Ceinture. C’est Les Saprophytes qui conduisent ce groupe de travail, avec les sociologues d’Arènes (Sophie Tartière) et nous mêmes en tant que graphistes-plasticiens.
Mardi nous commençons les chantiers et ateliers ouverts sur la «Station Désir» de la Petite Ceinture (19e, rue Petit). Pour cette première étape il s'agira de s'installer sur le site, en construisant une enseigne-auvent et du mobilier, et nous travaillerons ensemble à imaginer des récits fictionnels liés à la Petite Ceinture dans l'avenir.
Plusieurs ateliers et temps d'échange seront menés en même temps : construction, peinture, mobilier, écriture… Vous êtes les bienvenus pour y participer :
• mardi 6 septembre de 14 à 17h
• mercredi de 10 à 17h
• jeudi de 12 h à 20h
• vendredi de 10h à 17h
• et le samedi autour d'une auberge espagnole à partir de midi




Plus d'infos sur le site des Saprophytes.
De la lecture sur la Petite Ceinture d'hier, d'aujourd'hui et de demain sur le site de la mairie de Paris.
D’autres groupes de travail sont aussi au boulot, sur d’autres sections de cette même Petite Ceinture. Ya+K par exemple.
On vous tiendra au courant des autres dates d'atelier ouvert!

Liv Strömquist, Les Sentiments du Prince Charles



Une excellente et drôle de BD pour aborder les relations et les comportements genrés dans les couples et les histoires d’amour (hétéros)! Derrière ce titre à l’eau de rose se cache un recueil de petites histoires et réflexions récoltées par Liv Strömquist, auteure et animatrice radio suédoise. Y sont compilées et vulgarisées quelques recherches (de sociologie notamment) qui ne laissent pas indifférent, illustrées par la vie de nos ami-e-s les people. Plus d'infos ici.
Un grand merci à Julia pour m’avoir prêté ce bon bouquin qui va me donner du grain à moudre pour un bon moment. À lire par toutes et tous!

C’est la reprise!



Rhalala, elles paraissent déjà loin les vacances!
On turbine avec La Verrerie d’Alès (pôle national des arts du cirque), la Maison de la Poésie à Nantes, tout prochainement petite résidence «Live Transmission» au Genou Vrillé à Pouldergat (Finistère) avant de se retrouver à Paris, sur la Petite Ceinture, avec Les Saprophytes + Sophie Tartière!

fil rss | fil rss commentaires | fil atom | fil atom commentaires | créé avec dotclear