« Libertaire, Égalitaire et Fraternelle », chars, costumes et images pour défiler dans le carnaval des Soufflaculs



«Libertaire, égalitaire et fraternelle, la république des bons enfants vous invite à défiler… » est une installation ambulante, une action plastique, une expérience folle, que nous avons imaginée et fabriquée avec la Fraternelle pour la parade des Soufflaculs, le carnaval de Saint-Claude (Jura) qui s’est déroulé le 16 avril.

lire et/ou regarder la suite

Images Fanon


Une affiche réalisée pour le programme de film Images Fanon, concerning solitude du plasticien Mathieu Kleyebe Abonnenc qui reprend en partie des films ayant été diffusés à Alger en 1986 pour le mémorial des vingt-cinq ans la mort de Frantz Fanon et qui sont ici substitués ou augmentés par d'autres films donnant lieu à un compilation de vidéos devenues rares ou introuvables.

110 x 160 cm, sérigraphie une couleur, impression Lézard Graphique.

Mathieu a également co-dirigé le livre Ramper, dédoubler, tout fraîchement publié aux éditions B42 et qui poursuit ces questions culturelles et coloniales, sujet central de son travail.

Continuons le début!

lire et/ou regarder la suite

La permanence architecturale – Actes de la rencontre au Point H^ut, 16 oct. 2015 — Prévente!!!

HOP HOP HOP — JE REMETS EN AVANT CE BILLET…
LA PRÉVENTE DE CE PETIT BOUQUIN SE TERMINE VENDREDI. ÉDITIONS HYPERVILLE, MAQUETTE FORMES VIVES, 10€!


Hyperville, suite!
Tandis que le site-plateforme d'Hyperville poursuit son bonhomme de chemin (NB nous sommes toujours à la recherche de nouveaux contributeurs!), qu'une sorte de super-workshop-rencontres à Marseille se dessine petit à petit (18 au 24 juin si tout va bien), nous sommes heureux d'annoncer l'arrivée imminente d'une petite publication dont Hyperville est l’éditeur…



La permanence architecturale retrace la journée du 16 octobre 2015. Ce jour-là, au Point H^ut, lieu de création urbaine à Saint-Pierre-des-Corps, une centaine de personnes se sont retrouvées pour échanger sur des expériences de ce qu’elles nomment elles-mêmes des «permanences architecturales». Une notion quelque peu floue, ouverte, mais indubitablement associée à une forme de pratique : celle des membres de l’agence Construire, portée par Patrick Bouchain et Loïc Julienne.

Cette publication n'est pas encore imprimée, mais pour la financer nous lançons aujourd'hui une action de prévente!
C'est par ici que ça se passe! Avec toutes les infos…

En tant que participants à Hyperville et heureux responsables de la maquette, on ne peut que vous presser d’acquérir cette enthousiasmante petite édition ; )

Des jeunes tourmentés ? un bon début — fabrication collective, ouverte et gratuite d'images au Havre



Le BME — Université d’Harvrard

Soyez les bienvenus au Bureau des Mauvais Élèves, nos locaux seront installés à partir du 20 avril dans la fantastique Maison des bons étudiants! Messieurs Thonthon, Floque et Ammix (Sieur Bonfrite, probablement excusé), élus co-secrétaires de notre association de fête, auront le plaisir de vous accueillir pour un café tiède, un point météo sur la vie comment ça va?, une mini-boom quotidienne à 11h11, un conseil d’indiscipline, et un super atelier permanent de fabrique d’images en tout genre.
Des images « pour rien », pour se faire plaisir, se faire le plaisir d’en offrir, c’est du pas cher c’est même gratos, joie d’utiliser les ciseaux, la colle, la peinture, les pinceaux, composer à plusieurs un joli truc, inventer quelques slogans tapeurs, et pourquoi pas préparer des masques de bal masqué, une prochaine occupation de la fac, un sabotage des tas d’urgence. Façonner nos idéaux comme on bricole une affichette.
Au vu de la conjoncture, l’intrépide Bureau des Mauvais Élèves aura une vie brève et ses protagonistes auront vite fait de prendre le maquis.
Soyez à l’heure. Ou pas.


Pré-programme, histoire de…

Mardi 19 avril 2016.
15h38, arrivée à vélo et/ou téléportation des commissaires spéciaux du Bureau des mauvais élèves venus des quatre coins de la France quadragonale.
Visite des locaux mis à disposition, prise de mesures, relevé des sols, tests de luminosité et de calosité.
18h07, refonte du monde ancien autour de boissons exotiques anisées au Café des Véritables Artistes.
20h12, poursuite de la visite des cultures autochtones dans une cantine à choucroute ou autre spécialité locale.

Mercredi 20 avril 2016
05h12 : réveil anti-militaire
05h70 : exercice de yoga paramental en léger différé du Comminges
07h00 : lecture des journaux régionaux au comptoir d'un bar qui saura réchauffer le cœur des hommes libres.
07h46 : arrivée aux locaux du Bureau, salutations distinguées de la totalité des personnes rencontrées sur la route (aussi appelée le jubilé du salut camarade).
08h02 : préparation et prémices de décoration du local du Bureau.
08h12 : raccordement à l’électricité directement pompée à la centrale de Paluel, récupération d’un escabeau king size, élaboration d'une ambiance lumineuse digne de ce nom.
08h46 : le staff technique laisse la place aux Co-commissaires élus par le Bureau. Ils sont quatre et portent un uniforme original. Tous les gens qui sont passés appartiennent au passé. Tous les gens présents sont invités à rester présents.
08h59 : début avec un peu d'avance de l'assemblée générale extraordinaire et peu banale du Bureau, c'est historique. On dédie 1 minute de bruit à la mémoire des victimes du système scolaire.
09h : l'ordre du jour est le suivant : 1. qui sommes-nous? / 2. que faisons-nous là? / 3. qu'est-ce qu'il se passe là? / 4. quand est-ce qu'on fait la fête? / 5. comment s’appelle l’enfant de M. et Mme Jlin? / 6. Pause musicale / 7. passage au vote à main secouée / 8. Tour de table pour finir, en pas chaloupé et rime à deux balles.
10h11 : grand déballage des bouts de papiers imprimés par le Lézard, mise en place de la petite fabrique d'image du Bureau.
10h54 : premiers essais d'images…

En bref
Du 20 au 22 avril, de 11h00 à 18h, à la Maison de l'étudiant du Havre
50 rue Jean-Jacques Rousseau
76600 Le Havre

Dans le cadre d'Une Saison Graphique 2016, nous serons trois jours à l'Université du Havre pour fabriquer à la peinture, aux ciseaux et à la colle, un bon paquet d'images sur fonds sérigraphiés. L'atelier est ouvert de 11h à 18h, c'est-à-dire que vous pouvez passer nous filer un coup de main, co-concevoir les images avec nous. Une action-installation pensée entre Formes Vives et Bonnefrite et qui sera à voir jusqu'à juin.

Politique Qualité, Sébastien Vassant


Il y a quelques années, Nicolas réalisait l'affiche de la pièce de théâtre Politique Qualité et aussi des images en soutient à ces salarié-e-s en lutte de l'usine Jabil de Brest.
Aujourd'hui, c'est mon cher collègue d'atelier Sébastien Vassant qui traduit en bande dessinée cette pièce, l'histoire de cinq militantes de l'usine.
C'est très beau et ça vient de sortir chez Futuropolis.
Seb' sera sur Brest ce vendredi à la librairie Dialogues pour accompagner le lancement.



À la Fraternelle, première semaine




Depuis lundi dernier et jusqu'au 16 avril, nous sommes accueillis par
La Fraternelle (à Saint-Claude, Haut-Jura) pour une résidence de création et de chantier ouvert. Nous avons pris le parti d’inscrire cette résidence dans le cadre du carnaval des Soufflaculs de Saint-Claude, qui aura lieu le samedi 16 avril. C'est ainsi que nous préparons une intervention pour ce défilé — qui sera dans un second temps exposée à la Fraternelle, jusqu'à octobre.



Cette première semaine, en équipe réduite (nous trois Formes Vives, Sandra et Elsa de la Frat, quelques coups de pouces…), était dédiée à la confection des premiers éléments afin de définir une ambiance générale de notre cortège. Après une journée de croquis, nous avons commencé à fabriquer les objets roulants non-identifiés et confectionné des costumes bariolés, en investissant notamment leur super atelier de sérigraphie. La semaine prochaine, Nicolas et Adrien accueilleront les motivé-e-s, le chantier se poursuivant de manière collective avec pas mal de choses à faire! Customiser les engins roulants, en inventer éventuellement d'autres, fabriquer drapeaux, affiches, tracts et bien sûr les costumes.



La Fraternelle / La Maison du Peuple est un lieu unique en son genre, ancienne coopérative alimentaire et ouvrière de la fin du XIXe siècle, elle est un des cas pionniers de l'association à but non-lucratif (loi de 1901) en plus d’avoir mis en place un fond de solidarité sociale et local. Outre la réalisation d’une émancipation économique, à l'aube du XXe siècle elle poursuit en plus son objectif d'émancipation du corps et de l'esprit en devenant un lieu de vie et de convivialité emblématique autour d'un théâtre, d'une bibliothèque, d'un café, de l'unique salle de sport de la ville et d'une université populaire. Mais c'est aussi grâce à son imprimerie et à son journal Le Jura Socialiste que La Frat' connaît ses heures de gloire. Bien qu'elle ait cessée ses activités dans les années 1980, La Maison du Peuple reste au centre de la vie culturelle et intellectuelle de Saint-Claude, elle accueille dorénavant un cinéma, une artothèque, un musée, une programmation culturelle autour de son café et des activités artistiques dans ses locaux immenses et bien équipés.

Peau de bagnole (Ce qu’il restera quand tout sera à la casse)

Mieux vaut un bon titre qu’un long discours.
Une installation de Charlotte Ducousso & les Formes Vives, à voir jusqu’au 27 avril à l’ECFM de Canteleu (~Rouen).
D’autres images à voir ici.



Un immense merci à Paatrice, Samira, le HSH Crew, Bertrand et son équipe de l’ECFM. Que de super moments avec vous!

fil rss | fil rss commentaires | fil atom | fil atom commentaires | créé avec dotclear